Clausyl
Vous êtes ici : Accueil » Sécurité » L’utilisation de logiciels sans licence favoriserait l’infection par des (...)

L’utilisation de logiciels sans licence favoriserait l’infection par des malwares

D 10 mars 2015     H 16:37     A Clausyl info     C 8 messages


agrandir

La nouvelle étude réalisée par IDC et commandée par BSA | The Software Alliance confirme le lien entre les installations de logiciels sans licence et la contamination des PC par des malwares (« logiciels malveillants »). L’analyse des réponses obtenues montre que plus le nombre de logiciels sans licence installés sur PC est important dans un pays, plus on détecte de malwares sur les PC de ce pays. Les organisations qui suppriment les logiciels sans licence présents au sein de leur Système d’Information limitent leur exposition aux risques liés à la cybercriminalité.

L’enseignement à tirer est clair pour les états, les entreprises et les utilisateurs : éliminer les logiciels sans licence de leurs systèmes peut aider à réduire le risque de cyberattaques.
« Conscientes que les infections par des malwares sont potentiellement dommageables, les organisations redoublent d’efforts pour mieux se protéger », déclare Jodie Kelley, Vice-Présidente Senior et conseillère juridique de la BSA. « Cette analyse montre qu’il y a bien un lien entre les logiciels sans licence et les infections par des programmes malveillants. Autrement dit, l’adoption de bonnes pratiques de gestion des actifs logiciels (SAM : Software Asset Management) est un premier pas important pour réduire les risques liés à la cybercriminalité. »

Pour cette analyse statistique, les taux d’installation de logiciels sans licence sur PC dans 81 pays[1] ont été comparés aux chiffres de détection de malwares sur PC mis à disposition par Microsoft[2], membre de la BSA. Il en ressort une forte corrélation positive (r=0,79) entre les chiffres des logiciels sans licence et les malwares repérés. En approfondissant l’analyse, il apparaît que les pratiques d’installation de logiciels sans licence dans un pays constituent une indication forte des infections par des malwares constatées dans le pays.

Ce rapport s’appuie sur l’étude phare de la BSA des pratiques d’utilisation de logiciels sans licence partout dans le monde. En 2014, l’étude mondiale de la BSA révélait que 36% des logiciels installés en France au cours de l’année précédente étaient dépourvus de licence, pour une moyenne mondiale de 43 %. La première motivation évoquée par tous les utilisateurs pour ne pas utiliser de logiciels non conformes est d’éviter de s’exposer aux risques de sécurité liés aux programmes malveillants. Parmi les risques associés à ces logiciels illicites, 64 % des utilisateurs citent en premier la vulnérabilité face à des hackers pouvant accéder au système de façon non autorisée, suivi à 59 % par la perte de données.

La BSA encourage les organisations à mettre en œuvre des contrôles internes, comme les pratiques de gestion des actifs logiciels (SAM) conformes aux normes ISO, pour vérifier que tous les logiciels installés sur leurs Systèmes d’Information sont en règle, afin de limiter leur exposition aux cybermenaces.

Le rapport complet intitulé, Unlicensed Software and Cybersecurity Threats, est disponible dès à présent sur le site de la BSA : www.bsa.org/malware


Voir en ligne : L’utilisation de logiciels sans licence favoriserait l’infection par des malwares

4 Messages

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?