Clausyl
Vous êtes ici : Accueil » Téléphonie » Cellebrite déchiffrera l’iPhone pour le compte du FBI

Cellebrite déchiffrera l’iPhone pour le compte du FBI

D 25 mars 2016     H 19:15     A Clausyl info     C 10 messages


agrandir

Il y a peu d’entreprises dans le monde spécialisées dans l’intrusion et l’analyse des périphériques mobiles. Cellebrite fait partie de celles-ci, étant peut-être la plus connue et reconnue. Ce serait elle qui serait chargée d’extraire les données de l’iPhone au centre des débats entre le FBI et Apple, dans le cadre de l’affaire de la tuerie de San Bernardino.

Malgré ses activités un poil sensibles, l’entreprise israélienne ne se cache pas. Elle est par exemple présente avec un gros stand chaque année au Mobile World Congress de Barcelone, dévoilant ses produits et avancées en matière d’extraction de données et d’intrusion. En France, elle compte plusieurs clients dont par exemple les enquêteurs N-TECH de la Gendarmerie Nationale, spécialistes des technologies numériques, qui sont équipés d’appareils appelés UFED (pour « Universal Forensic Extraction Device ») fabriqués par Cellebrite et qui permettent d’extraire les informations stockées sur des appareils mobiles. Cellebrite, la « tierce partie » ?

Il n’est donc pas vraiment surprenant que le FBI ait pu faire appel, comme le rapporte Reuters, à Cellebrite pour mettre fin à la polémique avec Apple et accéder au contenu de l’iPhone en question. Le site de l’entreprise israélienne est par ailleurs très intéressant. On y trouve par exemple un grand nombre de livres blancs autour de ses technologies : l’évaluation des technologies mobiles forensic, comment extraire des preuves depuis les services cloud, s’assurer que les preuves trouvées sur les mobiles soient recevables devant un tribunal, etc


Cellebrite fournit aussi des appareils qui permettent de réaliser des analyses sur des appareils sur le terrain.


Il est également intéressant de lire les témoignages sur le site de Cellebrite, et notamment une affaire de meurtre dans laquelle l’entreprise a travaillé aux Etats-Unis avec un spécialiste de la récupération de données sur du matériel endommagé, DriveSavers Data Recovery. Ensemble, ils ont réussi à réassembler un iPhone cassé, jeté à l’eau et à en extraire les données… tout cela en 48 heures.
Cellebrite n’a pas confirmé l’information. Depuis plusieurs années, l’entreprise se targue de pouvoir avec l’UFED « extraire les données (et même les informations supprimées) telles que les contacts, l’historique des appels, les données de réseaux sociaux, les vidéos, les textes, les photos, etc. de plus de 4000 différents types et de modèles d’appareils mobiles ».


Voir en ligne : Cellebrite déchiffrera l’iPhone pour le compte du FBI

8 Messages

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?